Carnet de voyage : le Mexique, partie 3 – THE END (in Yucatán) !!

Posted in Photos, TripsLeave a comment

Hum, comment ça je suis à la bourre ? Bon d’accord, je suis rentré le 28 février du Mexique, on est le 18 mai, un rapide calcul mental indique donc que cela fait… beaucoup trop longtemps que je suis rentré ! Et que j’aurais dû poster ce dernier récit il y a bien longtemps ! Mais vieux maut tard que jaimais  mieux vaut tard que jamais, voici la dernière partie de ces vacances mexicaines.

Je fais l’impasse sur le mariage du frérot, c’est sur –> le site des jeunes mariés <– qu’il faut aller faire un tour pour en savoir plus à ce sujet. C’était hyper supra-giga-méga-cool (mais c’est pas pour autant que je vais me marier dans la foulée)

Sinon, toutes les photos de cette dernière semaine sont –> par là avec les autres <– (celles du Yucatan commencent plus précisément au niveau du hamburger) mais ça serait mieux de lire d’abord ce qu’il y a ci-dessous (allez, un peu de courage, quoi !)

Feliz cumpleaños yo ! (21 février – J+1)

Une fois ce formidable événement passé, le samedi 20 février, un dernier repas tous ensemble est tout de même organisé par la famille de la mariée. On a droit au traditionnel ‘mole’ familial (un plat typiquement mexicain trop bon, du poulet-avec-une-sauce-cacao-banane-piments-et-tout-plein-d’autres-trucs-qui-font-que-c’est-surprenant-mais-délicieux-je-suis-complètement-fan), tout simplement délicieux !! Et on m’a fait la surprise d’organiser un truc pour mon anniversaire (qui est normalement le lendemain), façon tradition mexicaine : le défonçage en bonne et due forme d’une ‘piñata’. Et bien entendu, ya un pti gatal d’anniversaire. Trooooop sympa, mille mercis, c’était trop bien !!

la piñata

En plus, l’oncle de Diana avait préparé avec son groupe de musique tout plein de chansons pour les deux mariés, donc musique live – bonne bouffe – ambiance… sympa, le lendemain de mariage !

En début de soirée, je repars avec l’autre Adrien (l’émigré à Mexico), chez lui en attendant notre avion le lendemain matin. Direction : le Yucatán !!!

Cancun – Feliz cumpleaños encore !! (J+2)

C’est oùùù ?? Cékoileuyoukatane ? Eh ben, c’est la péninsule mexicaine qui fait face à Cuba, grosso modo, l’endroit le plus touristique du Mexique sans doute, et ça se comprend vu que c’est super zoli, vous allez voir. Enfin bon, ça serait parfait si c’était pas squatté par autant de touristes (en majorité des Ricains…).

Et donc, vol au dessus des montagnes/volcans pour atterrir à Cancún, en début d’aprèm. On récupère les bagages, et nous hâtons vers la station de bus pour nous éloigner au plus vite de cette ville qui n’a strictement aucun intérêt vu qu’elle a été construite de toutes pièces pour les Ricains en vacances. MAIS… ratage du premier bus et longue attente pour le 2nd font que… en fin d’aprèm, les 2 Adriens se font tomber dessus par toute une joyeuse bande de français qui, justement, vont aussi passer une semaine dans le Yucatán. Qui ? Mon frère, ma belle-sœur, les 2 témoins du frère, pis des copains à eux tous… bref, un gros paquet de gens avec qui ya moyen de rigoler.

Comme eux restent sur Cancun (pas le choix, eux), ben… on laisse tomber notre bus et on passe la soirée en ville, à re-fêter mon anniversaire comme il se doit : bandas, margaritas, etc… dur dur la vie !! 🙂

Playa del Carmen (J+3 / J+4)

Direction Playa del Carmen, une ville qui grandit trop vite à cause du tourisme, mais sans doute le meilleur spot de plongée du Mexique avec Cozumel (c’est l’île d’en face, rien d’étonnant). Ca tombe bien, on est là (un peu) pour ça. Il fait beau, chaud (tout même quelques nuages et une petite pluie en soirée), ya des jolies filles et de délicieux tacos, des margaritas bien fraiches… mais pu de place dans les clubs de plongée… snif snif :’(

La plage... a Playa del Carmen

 

N’empèche, on profite bien de la plage, des bars et des boites le premier jour.

On rigole bien, d’ailleurs, à se présenter à chaque fois :

« Buenos dias, soy Adrián ! »

– Y yo, soy Adrián… también … Si si es verdad ! De dónde somos ? jee… de Mexico ! No ? Entonces ?…

No no, no de Guatemala… no no támpoco de Uruguai… No, no somos alemanes ! … Franceses !! » (*)

(*) Quoi ? vous parlez pas espagnoool ??! Bon, ok, voilà la traduction alors…

« Bonjour, je m’appelle Adrien.

– et moi, je m’appelle Adrien… aussi… si si, c’est la vérité j’te jure ! D’où on vient ? Beeen, devine… Mexicains, tu me crois ? Nan, hein… alors… Ah nan, nan, on n’est pas vraiment Guatémaltèques, non. Ah, non plus, on n’est pas mais alors pas du tout Uruguayens… Allemands ? ouaah l’autre, eyh… Meuuuh non, on est français voyons !! »

Le lendemain, réveil difficile mais nous nous remettons vaillamment en quête d’un club qui aurait par miracle encore de la place pour nous. Et là, le miracle se produit, paf, on se trouve un créneau à l’arrache totale, formation très très vite expédiée (parce qu’on est des Adriens super forts, alors évidemment on comprend super viite) et plouf, c’est parti pour 45min de plongée à 3 avec la monitrice, qui nous laisse une presque totale liberté. Je suis définitivement conquis, quand est-ce que je recommence ??!! C’est décidé, faut que je passe l’Open Water !

Bon, la plongée + la fête = la sieste de l’aprèm… et le soir, re-bars, re-restos, re-boîtes !! re-fiesta quoi…

Tulum (J+5)

En route vers Tulum, un site maya super connu parce qu’il s’agit des ruines d’un fort en haut d’une falaise surplombant une trèèèèès jolie plage, avec plein de petites cabanes les pieds dans le sable… Du coup, on s’attrape une petite cabane, et c’est parti pour le poisson grillé, les baignades dans la mer turquoise, le snorkeling, les siestas, etc etc… Un pti coin de paradis, avec pas trop trop de touristes (en tout cas, largement moins qu’à Cancún ou Playa del Carmén).

Tulum, sa plage, ses ruines

 

C’est beau, tranquille, un peu ‘roots’, ça se passe de commentaires…

Chichén Itzá et Valladolid (J+6)

INCONTOURNABLE, l’une des 7 nouvelles merveilles du monde, un temple maya perdu dans la forêt (enfin, un peu moins perdu depuis que les hommes ont construit autoroutes et aéroport pour aller voir tout ça…). Ca vaut le détour, donc on fait un détour. Logique. C’est beau, historiquement chargé, très bien conservé, pas non plus immense, nan nan… juste ce qu’il faut, la taille idéale. Bon, je passe les détails morbides / sanglants des traditions mayas, mais malgré ça c’est vraiment chouette.

Une zolie pyramide a Chichén Itzá

 

Et ensuite, en route (en Formule 1 quasiment, tellement notre chauffeur est un cinglé de la route avec son van VW) vers Valladolid, pas l’espagnole mais la mexicaine, celle du Yucatán. Une cité coloniale qui n’a rien de grandiose, ni de merveilles du monde, mais qui est tout simplement une ville de style colonial. Du coup, les touristes, y s’en foutent, y viennent pô. Ben vi, ya pas de temples mayas, alors ils trouvent que c’est naze. Eh ben nan, du coup, JUSTEMENT, c’est trop bien, pas de touristes, seulement des mexicains qui en ont pas encore marre des touristes, des ptites cantines typiques, quelques plaçounettes mignonnes comme tout… Nous, on a trop kiffé !!! Une bonne tranche de Mexique, tiens !

Dans la rue, a Valladolid

 

Et le soir, on retourne à Cancún, on retrouve le coloc (allemand, lui) d’Adi (l’autre Adrien, le pas moi, vous suivez ?). Et on essaie de sortir faire la fête, mais franchement, là… on a un peu notre compte, hein, alors finalement on ne fait pas long feu, et hop au dodo.

Bye bye Mexique, tequila, tacos, tortillas, playas, mexicaines, les copains, les vacances… (J+7)

Arf, inexorablement, sournoisement, l’heure du départ s’est approchée… Je reprends donc un avion vers Mexico. Bon, au passage, Adi et Andreas sont obligés de venir en catastrophe à l’aéroport de Cancún pour récupérer le passeport qu’Adi a oublié dans mon sac… parce que oui, lui il reste encore 2 jours de plus, et oui, lui il a tendance à filer son passeport aux autres pour pas le perdre même si les autres sont aussi étourdis que lui ^^.

Bref, j’arrive quand même à l’aéroport de Mexico, puis vol KLM (interminable avec des films tout pourris et même pas d’écran individuels et que j’arrive même pas à dormir dans l’avion donc je suis naze en arrivant à Bruxelles). Et les vacances sont finies ! Snif…

Au final :

  • j’ai réussi à envoyer des cartes postales, depuis les aéroports de Mexico et Amsterdam (ben vi, j’avais pas assez de timbres mexicains pour toutes…)
  • j’ai oublié un magnifique tapis tissé main de Oaxaca que j’avais acheté au début du séjour, ledit tapis squattant pour l’instant l’appart d’Adi
  • c’est pas mal aussi de voyager à l’arrache
  • la plongée c’est trop bien
  • le Mexique c’est trop bien, je vais pouvoir y revenir vu que j’en ai vu à peine la moitié (et encore, en comptant large…) !
  • hum… c’est quand les prochaines vacances ?… Comment ça, faut que je cherche du boulot ?
  • (Ndlr : j’ai trouvé du travail en rentrant, faut bien gagner des sous pour les dépenser après pendant les voyages)
  • j’ai pas réussi à voir Mat et Sév au Yucatán alors qu’ils y étaient en même temps, mais je les ai vu en France juste après alors ça va…
  • et vous, vous partez quand ?
  • et Adi, il est coincé en France en ce moment, aha ! Naaan, spa drôle, pardon….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *