Carnet de voyage : l’Argentine, Semaine 3 (au début avec Polux et Vivien, puis Polux s’en va -sniif) — SUITE —

Posted in Photos, TripsLeave a comment

Là, en voyant le titre, les plus attentifs d’entre vous se disent « Mais, c’est pas en Argentine, ça !! » et ils n’auront pas tort. Effectivement, petite parenthèse chilienne pendant 4 jours. Le passage par les cols vers le Chili vient de rouvrir (la neige a été dégagée 1 ou 2 jours plus tôt) et résultat : notre bus fait la queue, pendant des heures, à la douane… tout ça parce que les chiliens sont très suspicieux vis-à-vis de toute substance organique susceptible de contaminer leurs cultures, car l’agriculture chilienne est visiblement une fierté et un bien national très précieux ! A leur décharge, de nombreux pays (à commencer par certains européens) font de même à travers le monde… C’est juste que là, on est aux antipodes des brésiliens chez qui on était rentrés sans même le moindre tampon !

A la frontière chilienne

Mais Valparaiso (Valpo pour les intimes) nous fait oublier tout ça, la ville est très jolie (un peu sale, et un peu glauque par endroit aussi, faut se méfier). Et nous nous faisons une sacré soirée en boîte avec 2 autrichiens, un américain et un étudiant chilien, tous logés dans le même « hostel ». D’ailleurs, marrant cet hostel, en fait une grande maison que la propriétaire partage avec des étudiants, des touristes, ses enfants… bref, les gens qui veulent, quoi. Bonne ambiance, vraiment super.

Le lendemain, on finit de visiter la ville, notamment la maison de Pablo Neruda, super design et arrangements intérieurs originaux ! Et une des ces vues sur la baie !… En m’intéressant de près à une vieille voiture, son proprio, fort sympathique, m’emmène voir toute sa collection, à savoir deux Oldsmobile et deux Ford des années 20, toutes magnifiques ! Surprenante rencontre au détour d’une ruelle…

Valparaiso

Vivien ayant une amie vivant à Santiago, on passe les deux jours suivants dans la capitale. Quelques visites de monuments, de grosses balades (encore une colline qui surplombe la ville, et quelle colline !!)… La ville n’est sans doute pas la plus belle d’amérique latine, mais elle a le mérite d’être aussi une ville très sympa à vivre (en tout cas au premier abord).

Joueurs d'échecs sur la "plaza de armas"

Mais surtout, il y a l’Oktoberfest… Ouais, on est en Novembre et pas en Allemagne, mais visiblement les chiliens ça les dérange pas. Plus précisément, ce qu’on appelle une colonie (un genre de mini village) allemande organise tous les ans cette manifestation, au printemps. On déguste des bonnes bières chiliennes, des bonnes wurste (saucisses), sur un air bavarois ou tyrolien… Tellement décalé, c’est trop drôle !

La suite de notre voyage se fera en Patagonie et Terre de Feu, des noms mythiques qui font rêver. Mais pour y arriver, il faut reprendre un bus et se taper environ 24h de trajet (y compris une correspondance dans une ville glauque et une mauvaise nuit à cause d’un gamin qui s’étale un peu sur tous les sièges quand il dort). Alors, la suite des aventures, un nouveau compagnon de route, et des pieds gelés, ça sera dans le prochain article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *