Mon réveillon du nouvel an

Posted in Libya, Living in...1 Comment

Chose promise, chose due… on est encore tout proche du 1er janvier, je dois au moins tenter de tenir mes bonnes résolutions.

Alors, je m’y colle, et publie un premier article libyen. Tiens d’ailleurs, ça fait exactement un mois (edit: au moment de la rédaction de cet article, qui est publié avec 5 jours de retard) que j’ai posé les pieds pour la première fois dans ce pays (bon, certes, je suis rentré entre deux pour Noël).

Bilan de ce premier mois: je dois arrêter un peu de comparer au Qatar. Malheureusement, c’est dur, parce que le Qatar c’est à la fois ma principale expérience professionnelle, et ma principale expérience à l’étranger.

Alors rapidement, la Libye, c’est plus joli (il paraît, parce que pour le moment, Tripoli et sa banlieue, c’est pas ouf), c’est moins riche, c’est aussi sale, on y parle beaucoup moins anglais, c’est beaucoup plus authentique, j’ai un logement 4x plus grand, il fait 4x moins chaud (j’exagère, mais tout de même, en ce moment on tourne a 10-15°C ).

Voilà, le contexte est posé. Et dans ce contexte, vu que je viens d’arriver, pas évident de trouver une soirée pour le nouvel an. Mais heureusement, j’ai la chance de partager ma maison avec un philippin fort sympathique, qui me propose vendredi dernier de venir squatter sa fiesta de nouvel an. Avec tout plein de philippines, mais aussi quelques libyens. Eh oui, parce que le frère du proprio de la maison des philippins est copain avec (les locataires sont potes avec le frère du proprio, vous suivez ? Je suis pas clair ? Allons bon…) et que c’est son anniversaire, justement !

Un petit boeuf de nouvel an sympathique

Et donc, au programme et en vrac, de la biquette cuite à l’étouffée dans un four enterré (méthode traditionnelle arabe, c’était plutôt bon), des petits plats philippins, une boisson (maison) qui a l’odeur du liquide qu’on met dans les réchauds à fondue, un boeuf (musical, j’entends) et karaoké philippins, un « joyeux anniversaire » libyen, une sono impressionnante, et un petit français un peu frigorifié (ben ouais, on était a l’extérieur et il faisait 10°C).

Et avec le feu d’artifice payé par le libyen.

Tout le monde s’est montré très chaleureux, ça faisait plaisir, et même si c’est pas évident de lier une conversation poussée avec des gens qu’on connaît pas, je ne me suis pas ennuyé et me suis couché à… 1h. Eh oui, yen a qui bossaient le 1er janvier. Parce qu’en Libye, le nouvel an du calendrier grégorien, ils s’en tamponnent royalement.

En tout cas, je suis bien content d’avoir pu vivre ça, c’était inespéré (je pensais finalement que personne ne m’inviterait) et surprenant, comme soirée.

J’ai peu de photos, mais tout de même –> je les mets toutes <–, tant pis pour les ratées.

Et vous, votre nouvel an, c’était comment ?

I promessed I’d translate… What an idea ! Anyway I promessed so here it is (any help to correct my translation is welcome ^^)

It’s been around a month since I’m arrived in Libya, and I now realize I should stop comparing here to Qatar, which will be hard, as Qatar was both my main professional experience and my main experience abroad. So quickly comparing for the last time, Libya is more beautiful, less rich, as dirty, really less people is speaking english, it’s more athenthic, I have house 4 times bigger, it’s 4 times less hot (I’m exagerating, of course). And comparison should stop, now.

Of course after such a short while, it’s not that easy to find a New Year’s Eve party. But fortunately, my sympathic neighbour, who happens to be filipino, invited me to his friends’ party. Plenty of filipinos, few libyans (but at least some, actually it was the birthday of owner’s brother – libyan of course, and the owner is a friend of occupants, so…here’s the story)

And so, menu of the night was composed of arabic style cooked goat (in burried oven, it was really good actually), many filipinos stuffs (really really good too), and some home made filipino drink to accompany, with filipino music band / live karaoke, a libyan « happy bday », a huge sound system, and a small frozen french (yes that night was seriously cold – about 10°C).

And fireworks paid by the libyan, nice !

Everybody was welcoming, it was really a pleasure, and even if it’s not easy to have big conversations with people you don’t know, i didn’t get bored and went to sleep at… 1am. Yep, quite soon, but I had to work on next day, as here they don’t care about gregorian calendar, of course. I’ll get some days off that you wont, nevermind.

I have to confess I didn’t expect to have a good night, and thanks to my neighbour, I really had a good and surprising time.

I have only a few pictures, –> I put them all <– even if some are bad.

What about your new year’s eve ?

One thought on “Mon réveillon du nouvel an

  1. Ben nous le nouvel an c’était génial, manquait juste ta présence 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *