Golden Week : Kinpu-san & Mizugaki-yama

Posted in Japan, Photos, TripsTagged with , , , , , , 4 Comments
Les 2 山 de notre rando – the 2 山 of our hiking trip (kanji lesson : 山=やま/さん= yama/san –> 2 different prononciations)

Je reviens tout juste de 2 jours de randonnée dans la préfecture de Yamanashi avec Thomas (qui m’avait accueilli en 2009 lors de mon premier séjour), profitant des jours de congé de la Golden Week.

Petit aparté concernant cette semaine, appelée Golden Week car étant donné la succession de plusieurs jours fériés, il y a presque une semaine sans travail, et beaucoup d’entreprise ferment la semaine complète. Les japonais ont très peu de vacances, donc évidemment la Golden Week est LA semaine des départs en vacances (ce qui engendre souvent des difficultés pour trouver un train ou un logement si vous voyagez au Japon à cette période – nous on a fait le retour assis par terre dans le minuscule sas du train « Super Azusa »).

Bref, retour à notre rando. Un nombre non négligeable de japonais a l’air d’apprécier la randonnée, du coup les transports en commun desservent visiblement pas trop mal les sites les plus populaires. Kinpu-san et Mizugaki-yama sont 2 sommets qui font partie des 100 montagnes célèbres au Japon d’après Kyūya Fukada, il y avait donc pas mal de randonneurs. Train puis bus depuis Shinjuku (Tokyo) pendant 2h30 et nous voilà au coeur des montagnes japonaises. Les sacs sont un peu trop chargés, mais c’est parce qu’on sait qu’on pose notre campement au bout d’une heure seulement.

Une fois la tente montée, on fait le premier sommet, Mizugaki-yama (瑞牆山) qui culmine à 2 230 mètres, et offre une sacrément jolie vue. Le ciel est plutôt pas mal dégagé, malgré quelques gouttes de pluie pendant la montée.

Cette randonnée est relativement courte, 3h aller/retour je crois depuis le campement (Thomas me corrigera si je dis une bêtise), mais ça grimpe pas mal, et comme j’étais déjà crevé à la base, j’avoue que la descente m’a parue un peu longue, et une fois à la tente, j’avais tendance à m’endormir instantanément.

Le lendemain, on s’est attaqué au Kinpu-san (金峰山), 2 599 mètres, en passant par le 大日岩 (je ne sais pas comment se lise les kanji, on dirait « Dainichi-iwa » mais c’est du pif) à 2 180 mètres. Kinpu-san peut ne paraître pas beaucoup plus haut que Mizygaki-yama, mais il est vachement plus loin du campement. Et surtout, il faut traverser un bois qui n’est pas très exposé au soleil, donc le chemin était glacé/enneigé pendant un bon moment.

Pour l’occasion, j’avais acheté des petits crampons, et on ne pensait pas vraiment avoir à s’en servir, mais c’est tout de même bien plus pratique, on avance mieux quand on se préoccupe pas de déraper tous les deux mètres. Il paraît qu’il faut compter 3h30 de montée (Thomas, tu me corriges ?) et 2h50 de descente quand il y a de bonnes conditions, on aura tout de même mis 4h30 pour la montée et… 2h pour la descente (va comprendre).

J’ai trouvé sur internet des plans bien pratiques pour montrer ce qu’on a fait :

http://www.geocities.co.jp/outdoors/8348/sub12_25.htm

http://www7a.biglobe.ne.jp/~happy-sanpo/sanpokiroku/05/kinpumizugaki/050618htm.htm

I’m just back from 2 days hiking in Yamanashi-ken, with Thomas (my old good friend who had welcome me in 2009), as we both had free days for the Golden Week.

In Japan, there is this special week of April/May with a few public holidays, so most of companies totally close during that week and MANY japanese people take this opportunity to travel in Japan (remember there are not so many days off in Japan). This is the reason why it’s called Golden Week.

Let’s stick to our subject, hiking. It seems this sport is quite popular in Japan, so it’s not really hard to access the most famous spots with public transportation. Kinpu-san and Mizugaki-yama are both on the « 100 Famous Japanese Mountains » list, from Kyūya Fukada, so we were not alone there. It took around 2h30 to reach the start point from Shinjuku (Tokyo), using both train and bus.

First day, after 1h hiking and then tent installation, we went to Mizugaki-yama (2 230 meters high). It’s not that long from the camp, I think around 3h (Thomas will correct me if I’m wrong), but the difference in altitude is quite important in a few km.

Next day, we went to Kinpu-san (2 599 meters high), through 大日岩 – (I don’t know how to read it, maybe « Dainichi-iwa »… no idea) 2 180 meters high. Kinpu-san is not so higher compared to Mizugaki-yama, but it’s really further from the camp. And moreover, the path is crossing a part of the forest which is not exposed to the sun, so we had to walk on ice/snow.

Fortunately, we had bought crampons cause we knew it would help, and it really did actually. It’s supposed to be a 3h30 + 2h50 hinking, but due to the conditions, it took us 4h30 to go on the top and… 2h to come back to the camp. No idea why…

You can check the 2 nice maps I found on some websites to visualize the paths we took.

4 thoughts on “Golden Week : Kinpu-san & Mizugaki-yama

  1. Merci Adrien pour l’article et les photos !
    Super rando, je me suis vraiment eclate, et merci encore pour ne pas avoir diffuse les photos de mon horrible chapeau !

    1. Et pourtant, ça me démangeait 🙂

  2. Génial, Kinpu-san c’est une rando que j’ai envie de faire depuis quelques temps (facilement accessible depuis Tokyo donc faisable en un week-end) ! Quel train (arrêt) avez-vous pris pour y aller ?
    J’attends la fonte des neiges pour repartir à l’assaut des sommets japonais, donc pour la golden week c’était Niijima.

    1. Oui, c’est bien pratique, ça se fait facilement depuis Tokyo: on a pris un Azusa (Chuo Line) depuis Shinjuku jusque Nirasaki. On avait réservé que l’aller, c’est pour ça qu’au retour on dû s’assoir par terre.
      Et ensuite, le mini-bus t’amène là-haut, mais vaut mieux être dans les premiers sinon tu fais une heure de minibus debout 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *