« English translation bla bla bla… » : you already know 🙂

Ayé, c’est fait ! Dernière rando en date, la plus connue du Japon et peut-être la plus emblématique (mais pas forcément la plus sympa), l’ascension du Mont Fuji ! Avec mon ami (et coloc) Camille, la semaine dernière, nous avons pu admirer un joli lever de soleil depuis le sommet 🙂

Comme mes amis d’Issekinicho et Lovers in Japan, on a fait ça de nuit, en prenant la Funjinomiya Trail (au sud, la plus raide mais la plus courte) pour la montée, et la Gotemba Trail pour la descente (à l’est, la plus longue en distance et dénivellé, mais rapide à descendre car il est possible de littéralement courir dans la pente de gravier sur les 2/3 du trajet).

Je voulais pas trop faire dans le détail pour cet article, mais tout de même. Le trajet. Comme le Shinkansen, on trouvait ça cher, on a pris les trains locaux, et c’est pas drôle, pas confortable, et ça prend 3h30. Mais on regrette pas, parce que c’est vraiment moins cher. Résumé de notre parcours sur la magnifique carte ci-dessous (qui vous permettra de remarquer que si j’aime la photo, en revanche le dessin c’est pas mon truc du tout)

Mon avis perso: pas la peine de marcher toute une nuit juste pour un lever de soleil. Certes c’est très joli, mais j’étais tellement crevé que j’avoue que je n’en ai pas vraiment profité. J’ai plus profité de la descente, car une fois un café et le pti déj avalé, ça allait beaucoup mieux et j’étais réveillé.

Et sinon:

– nan mais c’est pas une blague, ça caille VRAIMENT là-haut, et d’ailleurs en chemin aussi dès qu’on s’arrête plus de 5min. Déjà en descendant du bus, on a enfilé presque toutes les couches tellement la différence est grande avec Tokyo.

– il fait très chaud lors de la descente, même s’il n’est que 6h ou 8h du matin !

– on le répètera jamais assez, prenez le temps de vous acclimater à l’altitude avant de grimper.

– oui, bien sûr, certains montent en tongues ou converses… Mais c’est pas très malin de tenter le diable, une entorse ça fait mal quand même. Et puis, ce sont ces même personnes qui sont frigorifiées là-haut et qui du coup n’ont pas un bon souvenir de leur ascension.

– pour mieux préparer votre ascension, Emilie a fait un travail remarquable sur son blog Lovers in Japan.

Et pour conclure, je trouve quand même que c’est la classe de dire « J’ai gravi le Mont Fuji !! » 😛

Done ! Last week, with my friend (and roomate) Camille, we climbed to the top of Mount Fuji. It is probably the most famous and symbolic hike in Japan (but still, in my opinion, it’s not the best).

As my friends from Issekinicho and Lovers in Japan did in July, we used the Fujinomiya Trail to go up (the shortest, but with the steepest slope) and took the Gotemba Trail to go down (the longuest in distance and denivelated, but short in time because it’s really possible to run along the 2/3 of the distance, as the slope is made of gravels).

I tried not to detail too much our hike, but I NEED to talk about how to get around Fuji-san. The Shinkansen is quite expensive as you know, so we’d rather take local trains. It’s not funny, long (3h30), and unconfortable. But we don’t regret, it was really cheaper than Shinkansen ! Check the map I draw to visualize our itinerary (you will easily notice that I may have photography as hobby, but drawing is definitely not for me !).

My personal opinion about this hike : I think it’s not so much worth climbing by night the Fuji-san just to see a sunrise. It was definitely beautiful, but I was so tired when I reached the top that I didn’t really realize and enjoyed the moment. I appreciated so much more the way down, just because I had my breakfast and coffee before (meaning I was really awake then).

And just as reminder:

– it IS really really cold up there, it’s not a joke. Stepping out of the bus at the 5th station already means using almost all your layers, cause at 8 or 9pm at 2,500m high, it’s around 15 degrees, maybe less. So imagine at 3,776m…

– during the way back down, it on the contrary very hot, even if it’s only 6am or 8am.

– take time to get use to the altitude, at the 5th station, before starting to climb.

– yes, some people do manage to climb with flip-flop, sandals or Converse-style shoes… but it’s up to you to get harmed because of such a great idea ; and it’s generally the same people freezing up there, and because of that, having a bad memory of their ascent.

And to conclude, I’m glad to be able to say « I climbed Mount Fuji !! » 😛

PS: Really, is there any english reader on my blog ? if so, please let me know threw a comment either on the blog, twitter, or facebook… 🙂

12 thoughts on “3,776 m

  1. hey I read your blog in english! et moi je dis que le fringin il est plus doue que la soeurette pr le dessin!

      1. Merci pour l’anglais ou pour le dessin?

  2. elles font rever tes photos… 🙂

    1. merci (encore), petite soeur ! Tant mieux, c’est le but !

  3. J’aurais bien fait une petite blague entre les 3776 mètres du mont et ta taille, mais je me dis finalement que ça ne serait pas sympa 😉 !

    1. Mais c’est trop tard, c’est comme si t’avais fait la blague ! (bon, m’en fous, ici chuis pas petit ! :P)

    1. haha, t’es pas le seul à me poser la question 🙂 Mais eh, j’ai rien cassé moi, tu verras, il va rien se passer, il va bien le Fujisan 🙂

  4. Waouh! Super, le lever de soleil! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *